F1 2014

F1 2014

La F1 version 2014 est bien arrivée mais avec un arrière-goût de 2013

La saison 2014 de F1 touche bientôt à sa fin, mais les fans vont pouvoir se consoler et patienter jusqu’à la saison prochaine avec F1 2014, la simulation de Formule 1 de référence. Lire la description complète

Les plus

  • On est bien plongé dans la F1 version 2014
  • Très bonnes sensations de conduite
  • Pour tous les niveaux de pilotage
  • La bande-son et les bruits des nouveaux moteurs

Les moins

  • Pauvre en nouveautés
  • Un mode carrière qui n'évolue pas
  • Aucune amélioration graphique
  • Tend un peu trop vers l'arcade

Bon
7

La saison 2014 de F1 touche bientôt à sa fin, mais les fans vont pouvoir se consoler et patienter jusqu’à la saison prochaine avec F1 2014, la simulation de Formule 1 de référence.

Comme chaque année à la même période, Codemasters nous propose une nouvelle version de son jeu de course qui est cette fois surtout marqué par les nouvelles monoplaces, les nouveaux circuits et les nouvelles règles de cette saison 2014.

La F1 2014 débarque avec ses nouvelles règles

En 2014, la F1 est entrée dans une nouvelle ère. Les moteurs V8 atmosphériques ont laissé place à des moteurs V6 turbo hybrides dont la consommation est limitée à 100 kg par course; les boites de vitesse sont passées de 7 à 8 rapports; les châssis et les museaux ont été abaissés pour des raisons de sécurité; les pilotes disposent désormais d’un permis à points; le dernier grand prix rapporte le double de points, deux nouveaux circuits font leur arrivée, etc. Des nouveaux règlements aussi bien techniques que sportifs dont nous ne ferons par la liste complète, mais que Codemasters a dû intégrer dans son jeu pour coller au plus près de la réalité.

Et vous l’aurez compris, avec un tel cahier des charges, la majeure partie des nouveautés apportées à F1 2014 concerne une mise à jour du contenu du jeu pour se mettre au diapason de la saison 2014. La totalité des écuries, pilotes et circuits (dont les deux nouveaux circuits d’Autriche et de Russie) sont présents et vous piloterez avec l’ensemble des règles désormais en vigueur.

Concernant les modes, rien de nouveau à l’horizon. F1 2014 enterre d’ailleurs le mode Classique présent dans l’édition précédente qui permettait de se mettre au volant de monoplaces d’époque. Le mode carrière reste sensiblement le même à la grande différence près que toutes les écuries sont accessibles dès le départ. Plus besoin de faire vos armes dans une petite écurie, les portes de Mercedes, Red Bull et Williams vous sont grandes ouvertes lors de votre première saison. Le mode Scénario, permettant de revivre des situations de course réalistes, a également été mis à jour avec de nouvelles épreuves.

Aucune vraie nouveauté ni de nouveaux modes ne font donc leur entrée dans F1 2014, qui se prépare clairement pour la nouvelle génération de consoles avec une sortie de F1 2015 prévue plus tôt dans l'année.

L'épisode le plus accessible de la série des F1

Le cœur de la série a toujours basculé entre arcade et simulation. Ce F1 2014 penche clairement du côté arcade et se veut d’ailleurs l’opus le plus accessible de la série. Un mode de difficulté très facile, et donc très arcade, fait son apparition permettant aux débutants de découvrir le monde de la F1 tout en douceur. Ce mode "cheaté", tant il est simple, donne l’impression de rouler sur des rails, au volant d’une F1 indestructible et à laquelle les règles ne s’appliquent pas. Combien de fois nous est-il arrivé, en mode très facile ou facile, d’envoyer valser un concurrent dans le décor ou de couper un virage sans écoper de la moindre pénalité.

Vous n’aurez plus besoin de passer le test des jeunes pilotes qui permettait aux initiés de se faire à la conduite d’une monoplace. Il a été remplacé par un système d’évaluation se déroulant sur une course et qui permet de sélectionner le niveau de difficulté approprié à votre niveau.

Ces nouveautés à destination des novices ne suppriment pas pour autant les modes de difficulté les plus élevés. Toutes les options de conduite peuvent bien sûr être ajustées, les aides désactivées, les monoplaces peuvent être réglées en profondeur (aérodynamisme, pneumatiques, etc.), afin de bénéficier d’un maximum de réalisme. Les habitués de la série et les adeptes de simulations pures et dures n’auront donc aucun souci à se faire de ce côté-là.

Concernant la conduite, on pourrait se demander si les sensations procurées par les nouvelles F1 diffèrent de celles de F1 2013. La réponse est simple: non. Le comportement des véhicules est le même. On a en revanche une légère impression que l’effet "conduite sur des rails" dans les niveaux les plus simples a été amplifié. S’il s’avérait très facile d’effectuer une sortie de piste à la sortie d'un virage dans les précédents opus, cela est est un peu moins le cas. Les "vraies" F1 2014 génèrent pourtant moins d’appui aérodynamique que par le passé. Aussi, on pourrait se demander s’il est question de gérer ou non sa consommation d’essence avec la nouvelle règle limitant l’utilisation de carburant. Mais F1 2014 ne s'est pas attardé sur cette nouvelle règle et vous pourrez accélérer pied au plancher sans vous soucier de votre consommation.

Faites place au son des nouveaux moteurs V6

Concernant les graphismes, entre F1 2013 et F1 2014, c’est comme le contenu: on prend les mêmes et on recommence. Cette année, l’effort a entièrement été mis dans la modélisation des nouvelles monoplaces et des nouveaux circuits.

Une attention toute particulière a quant à elle été portée au nouveau son des F1. À défaut de faire du bruit sur les circuits, le son des F1 2014 a énormément fait de bruit dans la presse. Pour beaucoup trop discret, trop grave (les fans n’ont même plus besoin de boules quies sur les circuits) et enlevant par la même occasion de la personnalité aux formules 1, ce nouveau son est bien sûr présent dans F1 2014. Finis les hurlements aigus des V8 et place aux ronronnements rauques des V6. Chaque modèle de moteur sonne différemment. Entre la Mercedes d’Hamilton, la Ferrari d’Alonso et la Red Bull de Ricciardo, vous apprécierez un chant de moteur particulier.

Une grosse mise à jour en attendant le prochain épisode

Clairement, ce F1 2014 n'apporte pas grand chose de nouveau à se mettre sous la dent. L'essentiel du travail a consisté à mettre à jour le contenu de la version 2013 afin de coller au plus près de la saison 2014 et à tous ses changements. Les puristes se contenteront sûrement de cette mise à jour qui leur permettra de tester les nouvelles F1 sur leur PC, tandis que les novices apprécieront les modes de difficulté les plus faciles qui leur permettront de se plonger sans accroc dans le monde de la F1. Pour bénéficier de davantage de nouveautés, il faudra probablement attendre la version 2015 et la sortie sur les consoles next-gen. Du moins on l'espère.